Tag Archives: Infraction Radar

Un nouveau radar mis en service

Avocat permis alcool conduite parisC’est un nouveau genre de radar qui vient d’être installé sur l’A6, à hauteur de Savigny-sur-Orge. Le radar double face, annoncé depuis plusieurs années, est enfin opérationnel après plusieurs essais.

Ce radar est capable de flasher l’avant ET l’arrière des véhicules commettant un excès de vitesse. Ces radars ne flashent que dans un sens et distinguent les camions des voitures. Ces radars permettent, notamment, d’identifier plus facilement l’auteur de l’excès de vitesse.

Des radars bâchés qui flashent ? Explications …

Avocat permis alcool conduite parisLe ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, a annoncé ce mardi que la majorité des radars bâchés ont relevé une augmentation importante de la vitesse des automobilistes.

Une déclaration surprenante qui, pourtant, s’explique simplement : Les ondes traversent les bâches. « Depuis la fin de cette année, il y a beaucoup de radars qui sont attaqués, qui sont neutralisés » a expliqué le ministre de l’Intérieur. « Certains sont juste bâchés et donc on a à la fois la photographie qui ne peut plus se faire mais on a toujours le radar qui permet d’enregistrer la vitesse de passage des véhicules » a t-il précisé.

Cependant, l’obstruation de l’appareil photo rend inefficace la photo et la verbalisation du conducteur fautif est donc impossible.

« Sur ces radars-là, on a constaté une augmentation de 268 % des infractions, même si elles ne sont pas formalisées par un PV » a conclu Christophe Castaner.

sources: leparisien.fr

Dégradation massive des radars, nouvelle action des Gilets Jaunes

Avocat permis alcool conduite parisDepuis le début du mouvement initié par les Gilets Jaunes, les actes de dégradation visant les radars automatiques ne cessent d’augmenter. En quelques douzes jours, l’état en dénombre plus de 800 ce qui représente environ 20% du parc français.

Un mouvement fortement encouragé sur les réseaux sociaux pour « impacter directement sur les caisses de l’Etat ».

Ces dégradations sont néanmoins fortement punies : 3750€ d’amende ainsi qu’une peine de travaux d’intérêt général. Mais cette peine peut être alourdie en fonction des circonstances : soit 75 000 euros et une passible peine de prison.